Les Vigilants de 1789

Défense et promotion des Droits de l'Homme et du Citoyen selon la Déclaration de 1789. La DDHC.


    Travailler plus, pour gagner plus et penser moins...

    Partagez
    avatar
    Setanta
    Modérateur

    Messages : 65
    Date d'inscription : 05/05/2009
    Localisation : France

    Travailler plus, pour gagner plus et penser moins...

    Message  Setanta le Jeu 21 Mai - 14:06

    Cette simple phrase, "Travailler plus pour gagner plus", me semble tout à fait contraire à l'esprit de la DDHC de 1789.

    Il semble évident que rien n'empêche quiconque de travailler plus s'il le souhaite, sous certaines conditions bien sûr. Conditions qui me semblent largement jetée aux oubliettes.

    1 - Que ces heures supplémentaires n'empiètent pas sur la liberté des autres et leur droit au travail. Dans une entreprise de 10 salariés, si chacun fait une heure de travail supplémentaire par jour tout au long de l'année, il devient évident que c'est du travail en moins pour une personne qui aurait pu faire ces heures. Le chef d'entreprise est roi au sein de son entreprise et nul ne peut lui dicter ce qu'il est raisonnable ou moral de faire ou non. Dans cet exemple, simple d'apparence, il ne viol donc aucune loi.

    Allons plus loin dans la besogne pour découvrir qui est responsable d'un tel choix peu moral et où le profit, une fois de plus, est cause de bien des malheurs...

    Le choix est donc donné à l'employeur, soit il embauche, soit il propose à son propre personnel des heures supplémentaires. Comme ces dernières sont déductibles des impôts, le choix économique prime sur la moralité, puisque d'embaucher une personne supplémentaire serait nettement plus coûteux. Voilà une des conséquences des décisions du gouvernement et qui, en temps de crise, n'aidera sûrement pas à faire baisser le chômage, bien au contraire.

    Le peuple est poussé à la consommation, avec possibilité d'endettement presque illimité et ceci au plus grand bénéfice des grosses entreprises, créant ainsi des fin de mois difficiles et poussant ce peuple à toujours travailler plus. Un cercle des plus vicieux où l'homme ne devient plus qu'un robot matérialiste obnubilé à survivre coûte que coûte pour boucler ses fins de mois.

    Plus il travail, moins il pense et moins il pense, plus il devient un simple mouton au service du berger et qui, par ce moyen, peu se permettre tout et n'importe quoi dans l'aveuglement général. Sans le savoir, l'homme se croit libre de travailler plus, alors qu'il y ait contraint et forcé. S'il travaillait moins, il serait plus libre de penser qu'en simplifiant sa vie il aurait moins l'obligation d'un travail qu'il pourrait laisser à d'autres et qui sont dans le besoin.
    avatar
    Elfangore

    Messages : 4
    Date d'inscription : 21/05/2009
    Age : 30
    Localisation : Alsace

    Re: Travailler plus, pour gagner plus et penser moins...

    Message  Elfangore le Jeu 21 Mai - 14:42


    Le choix est donc donné à l'employeur, soit il embauche, soit il propose à son propre personnel des heures supplémentaires. Comme ces dernières sont déductibles des impôts, le choix économique prime sur la moralité, puisque d'embaucher une personne supplémentaire serait nettement plus coûteux. Voilà une des conséquences des décisions du gouvernement et qui, en temps de crise, n'aidera sûrement pas à faire baisser le chômage, bien au contraire.

    Dans beaucoup de PME certains employés font tant d'heures sup' qu'elles ne peuvent pas être payées sous peine de mettre la clé sous la porte. Le fait de les défiscaliser permet donc aux patrons dans ces situations, de pouvoir rémunérer un peu plus ses employés. D'autant que les heures supp' peuvent être nombreuses sans pour autant représenter un emploi à pourvoir.


    Le peuple est poussé à la consommation, avec possibilité d'endettement presque illimité et ceci au plus grand bénéfice des grosses entreprises, créant ainsi des fin de mois difficiles et poussant ce peuple à toujours travailler plus. Un cercle des plus vicieux où l'homme ne devient plus qu'un robot matérialiste obnubilé à survivre coûte que coûte pour boucler ses fins de mois.

    Le peuple est poussé à la consommation parce que cette derniere est le principal moteur de la croissance en France.
    Le probleme est notre systeme économique lui même, et même plus, c'est la philosophie à l'origine de notre systeme économique qui est en cause.
    Une vision du monde et de la vie érronnées et dénuées de sagesse.

    Quand on fonde une économie sur la cupidité (un vice donc), 'faut pas s'étonner de se prendre des fruits moisis sur la gueule. trinque


    Plus il travail, moins il pense et moins il pense, plus il devient un simple mouton au service du berger et qui, par ce moyen, peu se permettre tout et n'importe quoi dans l'aveuglement général. Sans le savoir, l'homme se croit libre de travailler plus, alors qu'il y ait contraint et forcé. S'il travaillait moins, il serait plus libre de penser qu'en simplifiant sa vie il aurait moins l'obligation d'un travail qu'il pourrait laisser à d'autres et qui sont dans le besoin.

    "On devient ce que l'on fait" disait Aristote je crois...

    Si notre pays se désindustrialise et que l'emploi se délocalise, c'est parce que nos dirigeants le permettent en adhérant à une idéologie économique complètement erronée, qui va à l'encontre de l'intérêt général, mais qui prouve sans cesse qu'il s'agit de "La voie à suivre" à travers la propagande bien connue qui veut que le progrès technologique soit l'indice number one de la qualité d'une société et de son système économique.

      La date/heure actuelle est Mar 25 Avr - 20:31