Les Vigilants de 1789

Défense et promotion des Droits de l'Homme et du Citoyen selon la Déclaration de 1789. La DDHC.


    L'Europe ! L'Europe ! L'Europe !

    Partagez
    avatar
    Lug
    Admin

    Messages : 54
    Date d'inscription : 04/05/2009

    L'Europe ! L'Europe ! L'Europe !

    Message  Lug le Mar 2 Juin - 16:41

    .
    .




    L'Europe des carambouilles, des tricheries et des supercheries.


    Prenons le principe de la souveraineté nationale. Dans l’ancien régime, il était incarné par le Roi, et les individus qui peuplaient son royaume n’étaient rien d’autre que ses sujets... Expression tout aussi désobligeante qu’infiniment méprisante.

    Pour la République des Droits de l’Homme, la souveraineté nationale est définie par l’Article 3, qui stipule :

    Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

    Ce principe de souveraineté nationale est donc un DROIT, et qui plus est un DROIT naturel, INALIENABLE, sacré et imprescriptible. Ceci revient à dire qu’il n’y a pas ni de lois ni de circonstances susceptibles de porter directement ou indirectement, atteintes à ce DROIT. Sa nature imprescriptible fait que jamais les citoyens ne peuvent se trouver dépossédés de ce DROIT. La souveraineté nationale réside donc bien dans ce corps social dont chaque membre est co-indivisaire.

    Cet article précise en outre, que nul corps (associations, organisations gouvernementales, partis politiques ; nul individu, du premier Vizir au dernier sbire), ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément...

    Ceci étant précisé, il découle naturellement que toute disposition qui viendrait à priver le corps social de sa légitime souveraineté nationale, serait par nature une violation de ce droit, naturel, inaliénable, sacré et imprescriptible. Il découle donc que tout transfert de cette souveraineté nationale, au profit d’une autorité extérieure (étrangère à la nation) dont le corps (en l’occurrence le gouvernement) n’est en rien l’expression de la souveraineté populaire nationale, est par essence une imposture et, lorsqu’elle est orchestrée par les représentants du peuple n’ayant pas reçu EXPRESSEMENT mandat pour le faire, une forfaiture de la pire espèce.

    Un droit issu de la DDHC de 1789, est non seulement imprescriptible et inaliénable, mais nul ne saurait en être privé, même avec son consentement, puisque ce n’est pas une loi, et que cela reviendrait à disposer des droits naturels, inaliénables, sacrés et imprescriptibles des générations à venir, sans leur consentement...

    Ce qui est naturel ne peut pas dépendre de lois politiques, sauf pour les dictatures.

    Cornélienne comme situation, c’est pourtant celle dans laquelle nous met l’Europe actuelle avec ses traités illisibles pour n'importe quel individu normalement constitué. Ses règlements, lois, normes qu’elle impose en tant qu’autorité souveraine, à la France, alors même que cette autorité n’émane pas EXPRESSEMENT de la Nation, est donc une autorité fallacieuse.

    Ici l’adverbe EXPRESSEMENT, prend tout son sens et sa vertu. Il signifie que la souveraineté nationale peut parfaitement déléguer son autorité pour tel ou tel sujet, mais qu’elle a la possibilité de revenir sur cette délégation à tout moment, la seule valide étant la dernière qui a été exprimée. Le corps social ne peut donc jamais être privé de sa souveraineté.

    La dernière expression plénière du corps social, en ce qui concerne le projet de constitution Européenne, a été de dire NON à cette constitution dans le cadre d’un référendum, qui est l’expression la plus directe de son autorité, je devrai dire la plus haute expression de cette autorité. Qu’aujourd’hui, par des maneouvres de politiciens corrompus qui ne sont même pas discutables, tant la ficelle est énorme, que l’on ait fait accepter un traité de Lisbonne, qui n’est que le projet de Constitution précédemment refusé par la souveraineté plénière de la Nation, par des représentants dévoyés n’ayant jamais été mandatés pour cela, il y a plus qu’une imposture, mais une véritable forfaiture et malversation politique. Avoir fait accepter ce traité par des médiocres députés et sénateurs ignorants, transgressant les limites de leurs mandats, usurpant de façon éhontée la souveraineté nationale, au profit de leurs petits intérêts cupides résultant de leurs privilèges, et d’une autorité apatride des puissances de la finance et des multinationales, cela relèverait de la Haute Cour de Justice, si cette dernière n’était pas entièrement inféodée aux gouvernements corrompus, et à son image.

    Le traité de Lisbonne n’a donc pas été ratifié par la souveraineté nationale, puisque la dernière expression qui en émane expressément est le référendum qui a dit NON, au projet de cette Constitution et donc à ce traité qui n’en est que la fausse barbe.

    Un autre problème découle de cet Article 3, de la DDHC, c’est celui qui veut que les lois Européenne s’imposent aux lois nationales. Si aucune autorité ne peut s’exercer sur le territoire français, qui n’émane EXPRESSEMENT du corps social, de la Nation seul détentrice de la souveraineté nationale, principe naturel, inaliénable, sacré et imprescriptible, alors aucune autorité ne peut se prétendre supérieure à celle de la souveraineté nationale. Ce principe ne souffre d’aucune exception, les lois qui en disposent autrement sont donc naturellement caduques, car contraire à la Constitution, et aux Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

    L’Europe telle qu’elle est actuellement est une imposture politique, juridique et une dictature administrative, comme savent si habilement en constituer les technostructures corrompues. Ses dictats ne s’imposent pas aux membres du corps social, et ces derniers ont toujours la faculté de considérer que ces lois européennes ne sont que des oppressions, auxquels la DDHC de 1789 permet de façon parfaitement légale de s’y opposer par ce droit défini par l’Article 2 :

    Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
    avatar
    Setanta
    Modérateur

    Messages : 65
    Date d'inscription : 05/05/2009
    Localisation : France

    Re: L'Europe ! L'Europe ! L'Europe !

    Message  Setanta le Lun 8 Juin - 13:24

    De toute évidence, le taux d'abstention à ces Européennes, ne gêne aucunement les politiques et n'en font que très peu mention. Pourtant, les chiffres sont parlant puisque nous avons presque 60% de personnes à ne pas avoir voté.

    Qu'est ce que cela donne en chiffre réels ?

    Il y a à peu prêt 45 Millions de Français pouvant voter.
    Ce qui nous fait seulement 18 Millions de voies éxprimées.

    Est ce que 18 Millions de voies représentent la volonté du peuple ?
    Est ce que 27 Millions de voies qui restent silencieuses ne donnent pas un message beaucoup plus fort ?

    Un autre chiffre, 1,2 Français sur 2 s'est abstenu de voter ! Ou 12 Français sur 20 ! Avec une telle majorité, l'Europe n'aurait elle pas due être abandonnée ?

    Slovaquie et Lituanie ont chacune 80 % d'abstentions ! Peu importe, du moment qu'il y en ait au moins un qui vote !
    avatar
    Elexitron-Libre

    Messages : 6
    Date d'inscription : 22/05/2009

    Re: L'Europe ! L'Europe ! L'Europe !

    Message  Elexitron-Libre le Jeu 18 Juin - 21:32

    Comme le dit si magistralement notre talentueux LUG , à l'imposture orchestrée par les FAUSSES représentations du peuple , puisque n’ayant pas reçu EXPRESSEMENT mandat pour le faire, c'est donc bel et bien une FORFAITURE DES ELUS QUI DE LA PIRE ESPECE est donc de celle qui fait prendre des vessies pour des lanternes ...

    en tout cas encore bravo cher LUG bravo , comme on dit "un petit pas dans la DDHC , un grand pas pour l'humanité " ... Heu ! toujours dans la lune moi ! lol!

    ... et à ce système électorale choisit parmi 211 ( wikipédia ) , mon cher Setanta , tu peux encore ajouter l'équivalent du score de la gauche ou des verts soit l'équivalent de 16% des votants qui entrent dans la catégorie "bon chic bon genre" des in-représentables (non mais, hé! on mélange pas le bon grain avec l'ivraie !... dixit la petite dizaine de listes ayant obtenus moins de 5% des voix et qui totalisent eux aussi environ 16% balayé purement et simplement par ce système électorale ...)

    bon ! çà nous fait donc 70% de non représentés , et donc finalement les choses sont bien faites relativement à cette dérive vis à vis de la DDHC , car si cette minorité de 30% est quelque peu préoccupante par les pouvoirs qu'elle s'attribue , le PMU du peuple se jouera peut être gagnant à sa prochaine révolution , une cote de 7 contre 3 , en principe çà ne se refuse pas! Laughing Laughing Laughing

    très cordialement

    Elexitron Libre

    Contenu sponsorisé

    Re: L'Europe ! L'Europe ! L'Europe !

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 22:49