Les Vigilants de 1789

Défense et promotion des Droits de l'Homme et du Citoyen selon la Déclaration de 1789. La DDHC.


    Codex alimentarius

    Partagez

    Setanta
    Modérateur

    Messages : 65
    Date d'inscription : 05/05/2009
    Localisation : France

    Codex alimentarius

    Message  Setanta le Mer 21 Oct - 1:37

    Voici, pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce "codex alimentarius", la définition donnée par Wikipédia :

    "Le Codex Alimentarius est un programme commun de l'Organisation des nations unies (ONU) pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) consistant en un recueil de normes, codes d'usages, directives et autres recommandations relatifs à la production et à la transformation agro-alimentaires qui ont pour objet la sécurité sanitaire des aliments, soit la protection des consommateurs et des travailleurs des filières alimentaires, et la préservation de l'environnement."

    Je rappel pour ceux qui ne seraient pas au courant que l'OMS et l'ONU sont sous le coup d'une poursuite judiciaire pour préparation d'un génocide mondial avec les vaccins préparés par l'entreprise pharmaceutique "Baxter", elle même poursuivie par la même accusation. Plainte lancée au FBI et en Autriche par la courageuse journaliste d'investigation Jane Burgermeister. A qui je rends ici l'hommage qui lui est du.

    Respectant l'article 9 de la DDHC de 1789 sur la présomption d'innocence, et bien qu'apparement ils n'ont pas encore fait l'objet d'une quelconque enquête, mieux vaut resté méfiant.

    Je me suis donc lancé dans quelques recherches et j'ai parcouru de longues pages de ce codex. Très sincèrement, je me demande si ce codex ne devrait pas faire aussi le sujet d'une accusation pour : "Lent génocide mondial" ! Des pages entières où on autorise des produits toxiques tels que les additifs et colorants alimentaires, des taux de pesticides avec des minimums ou maximums. Tout cela dans des articles le plus souvent très illisibles. Les dangers de l'aspartame et de l'acésulfame-k sont connus comme poison. L'aspartame et l'acésulfame-k, lorsque ces deux produits sont réunis dans un même produit sont 7 fois plus dangereux pour la santé.

    Si vraiment, comme il l'est dit dans Wikipédia, ces organismes avaient pour mission de protéger notre santé, ils devraient retirer ces deux produits définitivement du marché et surtout les interdire à tout jamais. De toute évidence, dans le document "Alinorm 09/32/12" que vous pouvez trouver sur internet, il semble que ces messieurs se contente simplement d'en déterminer des doses maximums :

    Sel d’aspartame-acésulfame (SIN 962)

    95. Le Comité est convenu de réviser l’énoncé des notes 113 et 11915 et d’ajouter des notes nouvelles à toutes les dispositions relatives à l’acésulfame K et à l’aspartame tel que recommandé par le groupe de travail électronique dans le paragraphe 29 du document CX/FA 09/41/6, afin d’assurer que l’emploi combiné du sel d’aspartame-acésulfame et de l’aspartame ou de l’acésulfame K n’entraînera pas le dépassement des niveaux maximaux établis pour ces édulcorants.


    Je n'ai vraiment pas de mots devant cette immonde crapulerie qui doit vous démontrer et vous confirmer que nous ne sommes que des MOUTONS bons pour l'abattoir. Si vous aviez des doutes, la preuve est faite. Ils décident tout simplement de ce qu'ils vont mettre dans votre assiette, mais rassurez-vous, toujours avec des doses de poisons acceptables, (enfin pour le moment).

    Que dit la DDHC de 1789 ? Car si ces organisations le font, c'est que cela doit être légal !

    Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Article 2

    Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.


    Pour ce qui est de la sûreté, je crains que nos politiques, qu'ils soient de tous partis, nous ont laissé tomber et qu'il faille compter que sur nous-mêmes une fois de plus.


    Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Article 3

    Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.


    Ces organisations mondiales sont donc illégales. Nous pourrions à la limite accepter une Organisation Française de la Santé, à la seule condition que le peuple, qui est souverain et qui est donc la plus haute autorité, en décide ainsi. La mondialisation, quelle qu'elle soit, ne devrait pas nous concerner, ni ne devrions l'accepter sans entrer en conflit avec la DDHC de 1789 qui est la Loi des lois. Ce qui fait que les propos de Sarkozy lorsqu'il déclare pompeusement -"Nous aurons un nouvel ordre mondial et personne, je dis bien PERSONNE ne pourra s'y opposer !" est en violation directe de nos droits naturels, inaliénables, sacrés et impréscriptibles de cette fabuleuse déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.

    La seule résistance que nous pouvons pour le moment leur opposer, est de manger bio et local. De connaître comme il se doit cette DDHC qui vous servira à tout moment de votre vie, que ce soit pour vous défendre ou même pour vous faire une opinion sur nos politiques qui baffouent sans cesse cette déclaration, ou même sur des sujets tels que celui dont je viens de parler.

    La DDHC est le gardien du Temple de la Démocratie. Lorsqu'elle est ignorée et oubliée par le peuple, la dictature est inévitable.

    Je vous invite d'ailleurs à lire ce livret indispensable "La dictature à la Française" écrit par Claude LE MOAL. Pour ceux qui se plaisent en mouton, ne le lisez pas. Pour ceux qui ont soif d'une vraie Liberté c'est ici "La dictature à la Française."

    Bonne lecture et bon apprentissage. study cling

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Mar 28 Fév - 7:31